Disparition de Maitre Awazu

sans-titre (3)Pratiquant de ju-jitsu, je suis aussi judoka et à ce titre je ne peux rester insensible à la disparition de Maitre Shozo Awazu hier matin à l’âge de 92 ans. Ce qu’il a apporté à plusieurs générations de judokas est tout simplement colossal. Arrivé en France en 1950, il n’a cessé d’œuvrer pour le judo national jusqu’à ses derniers jours. A titre personnel je suis d’autant plus touché qu’il fut l’un des professeurs et entraîneurs de mon père. Il lui avait notamment transmis sa passion et sa science du travail au sol, domaine dans lequel le Maître excellait.

Commentaires

  • Un immense mite du judo comme il en existera probablement plus jamais, sa présence sur un tapis sentait le respect, la rigueur, la sérénité, la discipline et l’envie de pratiquer dans cet esprit « d’antan ».

  • Un immense respect pour ce mite qui restera gravé dans les esprits de tout ceux qui l’on connu, inspirant le respect, la discipline un judo pur, sans faille.

  • Je n’ai jamais eu la chance et l honneur de rencontrer Maître AWAZU. Toutefois, en tant que pratiquant, je suis attristé par sa disparition et du vide qu’elle va engendrer.
    Reposez en paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.