Ju-jitsu : devoirs de vacances

Les kantsetsu-waza.
Un article un peu décalé pour le cœur de l’été, sous la forme d’une petite réflexion technique. Il permettra de garder le contact sans transpiration excessive !  Des devoirs de vacances en quelque sorte !
Parmi les grands groupes de techniques que nous propose le ju-jitsu, il y en existe un particulièrement riche, utile et intéressant : les kantsetsu-waza ou travail des contrôles. Les clefs, les étranglements et les immobilisations composent cette famille. Affirmer qu’il s’agit d’une richesse inestimable s’apparente à une sorte de pléonasme. Leur efficacité s’avère redoutable en matière de self-défense, tout en permettant d’apporter une riposte mesurée, si besoin est. En judo, c’est la victoire qu’il n’est pas possible de contester. Certes, leur étude et leur parfaite maîtrise réclame beaucoup de temps et donc de patience, davantage que d’autres groupes. Mais malgré tout, ils ont toute leur place dans une méthode complète. D’abord ils se pratiquent debout et au sol, ils offrent une variété considérable de solutions, sur différentes formes d’attaques. Ils sont bien souvent la finalité d’un enchaînement. Ensuite, ils ont l’avantage de permettre une maîtrise sans forcément mettre les jours de l’attaquant en péril. Toutes les situations ne nécessitent pas forcément une réponse ultime. En considérant aussi bien l’aspect légitime défense que celui du simple respect de la vie. Lorsqu’il s’agit de dispute qui dégénère, par exemple, leur utilité s’impose. C’est un « paradoxe positif » que de constater qu’ils sont à la fois redoutables et gérables. Enfin, un budoka appréciera que leur parfaite maîtrise soit le fruit de la patience et de nombreuses répétitions. Et puis, il y a le simple plaisir de l’entraînement.

Site du club ju-jitsu Eric Pariset : www.jujitsuericpariset.com

Commentaires

  • L avantage des kansetsu waza en self défense est que ce sont des techniques qui permettent de conserver l’intégrité physique de l’agresseur tout en le maitrisant rappellant les articles 122.1 et 122.2 du code pénal .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.