JU-JITSU : splendeur et misère !

Suite à nos interrogations concernant l’absence de notre discipline au programme du festival des Arts Martiaux de Bercy, puis à l’annonce que celui-ci serait représenté par la FFJDA, j’ai pensé qu’il serait utile, à l’attention de ceux qui ont commencé la pratique récemment, de faire un rapide historique et une mise au point concernant la vie du Ju Jitsu et de ses adeptes dans notre pays. Les plus anciens connaissent bien le problème.

Sous différentes appellations : Yawara, Kempo, Tai jitsu, etc… Le Ju Jitsu est à l’origine des Arts Martiaux japonais en matière de combat à mains nues. Sur le plan de l’antériorité tout d’abord, le Judo, le Karaté et l’Aïkido ont vu le jour bien plus tard. Sur le plan technique ensuite, ces Arts Martiaux se sont inspirés plus ou moins des différents styles de Ju Jitsu existants à l’époque.
En France, après quelques tentatives infructueuses au début du 20eme siècle, c’est véritablement vers 1970 qu’une méthode française a été mise au point par une commission technique appartenant à la FFJDA (Fédération Française de Judo et Disciplines Associées). Officiellement, c’est cette structure qui a en charge la « gestion » de notre discipline. Mais sa préoccupation principale est tout naturellement le Judo. Le Ju Jitsu est en quelque sorte le ” parent pauvre “. Ceci au travers du contenu des programmes concernant les passages de grades, ainsi que celui du brevet d’état. Mais également au travers du manque de communication indispensable à toute discipline et qui, en principe, doit être pris en charge par chaque fédération responsable.
De plus, sur la maigre place consentie ne se développe qu’un Ju Jitsu bien souvent contraire à ses principes et ses concepts de bases. En effet, le Ju Jitsu se doit d’être l’expression de sa traduction, à savoir “la technique de la souplesse”. De plus, la mise en place de compétitions d’affrontements directs est contre nature par rapport à l’esprit du Ju Jitsu traditionnel.

Au travers de l’EAJJ (Ecole Atemi Ju Jitsu), nous avons entrepris de regrouper les clubs ayant en commun le but de voir s’épanouir et se structurer le Ju Jitsu traditionnel dans notre pays.

Eric Pariset

small_samourai

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.