La cause du Ju-Jitsu

A l’occasion de l’Election Présidentièlle, l’Ecole Atémi Ju-Jitsu a fait parvenir à Madame Royale et à Monsieur Sarkozy, la lettre suivante.

L’Association « École Atemi Ju-Jitsu » se permet d’attirer votre attention sur le problème du Ju-Jitsu en France. Cet art martial traditionnel à but non compétitif  est pratiqué par plus de 60 000 personnes dans notre pays. Il est – entre  autres – l’ancêtre du Judo.

Malheureusement, il n’est pas géré de façon autonome : c’est officiellement la F.F.J.D.A (Fédération Française de Judo-Ju-Jitsu, Kendo et Disciplines Associées) qui bénéficie de la délégation pour la gestion de cette discipline. Cette situation est d’ailleurs un cas unique dans le monde.

Laissé pour compte au sein de cette grande Fédération, le Ju-Jitsu a malgré tout su intéresser  un très grand nombre de pratiquants éparpillés dans divers groupuscules. Mais il n’échappe pas à une réelle crise d’identité. Afin de permettre l’épanouissement de cette discipline dans l’Hexagone, notre Association, l’École Atemi Ju-Jitsu, qui rassemble depuis dix ans des clubs de ju-jitsukas, souhaite la création d’un Comité Technique indépendant attaché à une Fédération délégataire.

Nous aimerions avoir votre sentiment sur ce point précis, et nous nous tenons bien sûr à votre entière disposition pour répondre aux questions que vous ne manquerez pas de vous poser.

Souhaitant vivement que notre courrier retienne votre attention, nous vous adressons, Monsieur, nos salutations très distinguées.

Eric Pariset, Directeur Technque de l’EAJJ

Robert Denis, Président de l’EAJJ.

Retrouver le site du dojo Eric Pariset: http://www.jujitsuericpariset.com

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.