Nouveau sondage ju-jitsu

Nous avons mis sur le site du club un nouveau sondage : êtes-vous pour ou contre les compétitions d’affrontement direct en ju-jitsu ?

Beaucoup savent que personnellement je suis contre. Je ne suis pas contre la compétition en général, j’en ai moi-même fait en judo. Tout comme je ne suis pas contre les randoris (combats d’entraînement à thème) lors des cours de ju-jitsu, ils sont inclus dans mon enseignement. Mais franchement, proposer des combats d’affrontement direct dans notre discipline est un non-sens. Le ju-jitsu est à l’origine un art guerrier devenu une méthode de self-défense. De fait -et c’est sa richesse et un de ses intérêts-, il se compose de toutes les techniques y compris les plus dangereuses. Elles peuvent mettre définitivement hors d’état de nuire un adversaire. Du fait des nombreuses combinaisons possibles avec le travail à distance, le travail en corps à corps, debout et au sol, le ju-jitsu revêt un caractère particulier. L’ensemble des techniques et des combinaisons ne peuvent se pratiquer qu’avec un contrôle total. Les pratiquer en compétition rend les affrontements terriblement dangereux, à moins de retirer certaines techniques (les plus risquées). Dans ce cas, l’art martial est sclérosé, puisque privé de ses éléments les plus efficaces et ainsi vider de son sens principal ! Cela a été le cas pour d’autres disciplines qui sont ainsi davantage des sports que des arts martiaux.

Soit on pratique le ju-jitsu et on ne fait pas de compétitions, soit on fait de la compétition et ce n’est pas du ju-jitsu.

Je donne rendez-vous sur le site du club à ceux qui souhaitent donner leur avis. Les commentaires sont également les bienvenus sur ce blog !

Site du club : www.jujitsuericpariset.com

Commentaires

  • Je pense aussi que la compétition ne peut pas exister en jujitsu.
    Le jujitsu n’est pas un sport, c’est un art martial, de ce fait, le simple fait de définir une quelconque règle de combat le dénature.
    Il existe d’autres « jeux » pour s’opposer de la sorte.

  • Je suis également contre.
    Pas de réelle surprise, alors que je recherchais un Dojo afin de pratiquer, je cherchais le côté « traditionnel » de l’art. Je tenais à éviter absolument un éventuel côté compétition. J’ai moi-même fait de la compétition alors que je pratiquais le Judo, même si j’étais jeune et si le niveau n’était que départemental, je ne recherche plus du tout un sport axé sur la défaite de l’autre mais un art où je peux travailler sur moi-même. Par ailleurs, est-ce que je recherchais la compétition ou bien était-ce la suite logique de la pratique d’un sport?
    Au sujet des blessures, et toujours dans le cadre très saint du Judo (donc sans techniques « sales »), j’ai eu la malchance de briser l’humérus de mon meilleur ami lors d’une compétition (pour ceux qui l’ignorent, l’humérus est le plus long os du bras, entre biceps et triceps) et croyez-moi, je n’avais aucunement l’intention de blesser mon camarade.
    Alors quand je vois, au cours des entraînements, les techniques radicales que nous pratiquons, il ne fait aucun doute qu’un affrontement sans retenu amènerait des blessures permanentes.
    Connaître ses limites et maîtriser les techniques me semble autrement plus intéressant que « détruire » son adversaire. Les randoris permettent de « s’affronter » tout en gardant le contrôle de ce que l’on fait. Je trouve cela autrement plus constructif d’apprendre des autres de cette façon plutôt que de donner (ou recevoir) des punitions des plus sévères lors d’un combat réel.
    Pour ce qui est de ceux qui diront que les randoris ne reflètent pas des combats réels, je pense qu’ils trouveront ce qu’ils recherchent dans la rue. Et toujours selon moi, des « combats de rue » n’ont pas leur place dans un Dojo digne de ce nom.
    J’aime l’idée de vieillir tout en pratiquant un art martial qui ne m’imposera pas des affrontements que je ne désire pas.

  • Je suis moi même éducateur sportif en judo jujitsu et je me range amicalement auprès d’Eric.
    Être Educateur sportif: c’est accompagner ses élèves dans le respect de leur santé, fournir un mieux être dans la vie de tous les jours, les aider à gagner en autonomie. La pratique du judo jujitsu est un magnifique support pour cela.
    La compétition existe, elle a de très bons côtés: je ne suis pas judokate pour rien, j’ai aimé ça, je forme aussi pour cela, mais elle doit être respectueuse de l’intégrité physique des participants..Et Le jujitsu peut difficilement en faire partie sans risquer d’y perdre son contenu!!
    Pensez y: votre santé avant tout! ça c’est le challenge!
    Jigoroa kano disait: un bon cheval est un cheval qui ne se blesse pas!! sportivement !

  • Je suis un adepte du fait d’avoir toujours le choix et ne pas être obligatoirement obligé de choisir.
    d’ailleurs notre discipline est bien celle de la flexibilité non ?
    plein de beau sports pratiquent la compétition et ça se passe très bien.
    Pour moi c’est un art de savoir s’adapter et de savoir gérer un combat avec ou sans certaines techniques.

    Amicalement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.