Rythmes scolaires

Il ne fallait pas être un grand prédicateur pour deviner que l’un des principaux soucis lié à la mise en place des nouveaux rythmes scolaires résiderait dans le fait que les enfants soient contraints de se lever tôt cinq jours de suite. Et que par conséquent une certaine fatigue se ressentirait. Il ne fallait pas bien  connaître les enfants.

Certes, les villes avaient le choix entre l’école le mercredi matin ou le samedi matin. Dans un passé pas si lointain, il y avait cours le samedi matin. L’évolution de la société ? avec notamment un nombre de plus en plus importants de parents séparés ? rend cette option difficile à remettre en place. Et puis, il ne faut pas oublier le week-end amputé d’un quart dans cette hypothèse et comme à ce niveau existe un véritable lobbying, à cause de cela aussi, une marche arrière se heurterait à bon nombre de réticences.

Il n’y a sans doute pas de solutions idéales, surtout lorsque l’on cherche à ménager un peu tout le monde. Cependant, il ne faudrait pas céder à la réforme pour la réforme. L’objectif premier restant le bien-être de l’enfant pour un apprentissage dans les meilleures conditions. Alors faute de solution magique, il aurait peut-être fallu garder la moins mauvaise.

Certains penseront que je suis quelque peu partisan dans cette affaire, puisque cela nous a obligés à supprimer les cours du mercredi matin. Il est vrai que cela a posé un problème pour que les enfants se répartissent sur d’autres cours. Mais après un mois de reprise ce souci est réglé. Il n’en n’est pas de même concernant celui de la fatigue des enfants.

Site du club de ju-jitsu Eric Pariset : www.jujitsuericpariset.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.