Stages d’été

La dernière édition du stage d’été de Soulac-sur-Mer remonte à 2010. Vous êtes assez nombreux à manifester votre regret quant à l’interruption de cet événement annuel. Au fil des années, il était devenu une véritable institution, et cela depuis le premier rendez-vous en 1986. Il y avait eu préalablement trois années au village du Temple-sur-Lot dans le département du Lot-et-Garonne. Le besoin de « bord de mer » se faisant ressentir auprès des stagiaires, mais aussi auprès des accompagnateurs et accompagnatrices, cap a été mis sur les plages de l’Atlantique. 
Avant de revenir sur les raisons de cette interruption, il serait intéressant d’évoquer l’histoire et l’utilité de ces rassemblements dont l’institutionnalisation s’opère  principalement au cœur de l’été.
En quelque sorte, nous poursuivons notre série d’articles qui concernent le moment que nous vivons : l’intersaison.
Il y a pas mal d’années (et encore actuellement pour certains clubs), la coupure estivale était longue, très longue. Tout comme maintenant pour certaines structures, la fermeture ? aussi bien pour les enfants que les adultes ? coïncidait avec les vacances scolaires. Or, celles-ci duraient presque trois mois.
Des budokas bien inspirés ont donc eu l’idée de proposer un palliatif à une interruption décidément trop importante. C’est ainsi que  certains stages historiques ont  vu le jour, c’est le cas du stage du golf bleu à Beauvallon-sur-Mer en face de Saint-Tropez. Stage internationalement connu, il suffira de se rendre sur ce blog à la date du 27 juin 2008 pour constater à quel point ce rassemblement a pu marquer les esprits (le mien en particulier).
Beauvallon n’a pas été le seul spécimen. Dans de nombreuses disciplines et à de nombreux endroits,  des stages qui permettaient non seulement de continuer l’entraînement, mais aussi de subir un traitement particulièrement intensif ont été proposés aux aficionados de leur sport ou de leur art.
Une telle expérience est riche à bien des égards. D’abord, pour ceux qui sont dans une structure fermée deux mois durant, elle réduit cet arrêt. Ensuite, elle permet d’aborder et de pratiquer sa discipline de façon assez différente par une immersion totale pendant une semaine (ou plus). Techniquement, physiquement et mentalement, cela apporte une plus-value incontestable. Et puis, aucune contrainte professionnelle ne vient obstruer le challenge dans lequel nous nous sommes lancés. Enfin, les rencontres avec des pratiquants venus d’autres horizons permettent des échanges  intéressants. On peut aussi remarquer que les stagiaires reviennent galvanisés et encore plus motivés pour la nouvelle saison. Est-ce grâce au stage qu’ils sont motivés, ou est-ce parce qu’ils sont motivés qu’ils participent à un stage ? Une version martiale de la poule et l’œuf.
Certains, à raison, pourront alors se demander pourquoi, après avoir évoqué ces rassemblements de façon aussi positive, les stages à Soulac ont cessé ?
Plusieurs raisons à cela. D’abord, il n’y a rien de définitif et il ne faut rien exclure. Mais il est vrai qu’après 25 éditions, il était peut-être utile de faire une petite pause. Ensuite, il est des périodes de la vie, où la nécessité d’un « recentrage » ou « recadrage » sur  certains points ne sont pas inutiles, pour ne pas dire indispensables. Et puis de « vraies » vacances ne sont pas superflues, ne serait-ce que pour attaquer une nouvelle saison dans des conditions optimales au service des adhérents du club. Gageons qu’avec une organisation nouvelle, la possibilité de renouer avec cette habitude n’appartiendra pas au domaine de l’utopie.
Site du club ju-jitsu Eric Pariset: www.jujitsuericpariset.com

Retrouvez l’article consacré au Golf-bleu à la date du 27 juin 2008.

Commentaires

  • Bonjour,
    J’ai participé aux deux derniers stages qui se sont déroulés à Soulac. J’en garde un souvenir inoubliable.
    J’espère de tout coeur pouvoir assister à d’autres stages que vous proposerez, à Soulac ou ailleurs (je vous suggère la Côte Vermeille).
    Le cadre, le rythme des entrainements, la bonne humeur et biensur votre talent permettaient à notre passion de prendre tout son sens.
    En espérant pouvoir fêter avec vous le retour de cet événement en 2014.
    En attendant merci encore pour tous ces enseignement et ces agréables moments.

    Nicolas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.