Thierry Redler

C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le week-end dernier la disparition du comédien et acteur Thierry Redler. Ceux qui souhaitent découvrir sa bio pourront le faire sur Internet. Le connaissant assez bien,  j’ai souhaité  consacrer un billet à cet homme disparu à l’âge de 56 ans. Il a été mon élève et a même obtenu sa ceinture noire dans les années 1980. Pour moi, il était un peu plus qu’un élève. Il avait aussi participé à l’aventure de la série La Défense dans la ville diffusée sur Antenne 2 en 1987. Et puis, ayant eu trois de ses enfants inscrits dans mon club, il a participé un temps à l’encadrement des cours enfants, à l’époque de la rue des Martyrs. Enfin, avec Soulac-sur-Mer, nous avions un autre point commun que nous affectionnions particulièrement.
Sur le plan professionnel, certes, il devait en grande partie sa notoriété aux Filles d’à côté. Je ne me permettrai pas de juger cette série qui n’était pas dans mes créneaux horaires. Personnellement, dans son parcours très complet, j’avais particulièrement apprécié sa sensibilité issue d’une enfance douloureuse qu’il avait su retranscrire dans deux très beaux téléfilms qu’il avait lui-même réalisés : La Traversée du phare et sa suite Les Inséparables en 2001. C’était un peu de son enfance qu’il voulait nous faire partager. On n’y échappe jamais complètement. Il possédait plusieurs cordes à son arc ; acteur, comédien, réalisateur, scénariste.
La vie a fait que nous nous étions perdus de vue depuis quelques années. Cela n’empêche pas les sentiments de perdurer. Aujourd’hui, je pense à ses enfants, qui, pour certains, ont suivi les traces de leur papa.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.