Trahison

Les deux derniers articles publiés sur ce blog étaient respectivement consacrés aux katas et au jugement lors des passages de grades. Si aujourd’hui je reviens sur ces deux sujets sous une forme de synthèse, c’est que je suis choqué par l’évolution que certaines institutions infligent aux katas et par le comportement de quelques juges à leur égard.
Heureusement que, sur beaucoup de sujets, nos sociétés ont su évoluer, mais les bonnes évolutions, pour qu’elles méritent ce nom,  se sont toujours réalisées… dans le bon sens. Or, pour ce qui est des katas, d’abord il n’y avait pas de nécessité à opérer des changements, et donc, non content de trahir l’esprit et la forme insufflée par les créateurs, ceux qui, pour d’obscures raisons, ont opéré ces modifications ne l’ont pas fait pour une meilleure efficacité, bien au contraire. Il ne faut pas oublier que les katas sont avant tout la représentation d’un combat. Or, ni dans le rythme qui s’apparente davantage à une représentation effectuée par des zombies, ni dans certaines modifications récemment imposées, l’impression d’un duel n’est probante. Pour ma part, je me refuse de pratiquer, et surtout d’enseigner, ce qui n’est pas efficace et qui peut porter à sourire ! Et puis, en plus d’imposer des aménagements contre nature, il y a sanction à l’occasion d’examen, pour les candidats qui sont restés fidèles aux origines. Sur un plan plus général, lorsque j’affirme qu’il faut être nuancé par rapport à certaines fautes, je précise qu’il en existe deux catégories, pour lesquelles les juges doivent être rigoureux ; l’efficacité, cela va de soi, mais aussi certaines attitudes par trop désinvoltes qui ne sont pas en adéquation avec la simple politesse attachée à des règles qui régissent les sociétés civilisées.
Mais de grâce, afin de ne pas décourager les bonnes volontés, que l’on arrête ces changements qui n’ont pas de sens et que les jurys soient formés correctement. Si tel n’était pas le cas, il ne faudra plus s’étonner si certains préfèrent des pratiques modernes dans lesquelles ils ne seront pas embêtés par des katas à l’inefficacité évidente et par des jugements décourageants lors des examens pour les grades supérieurs !
Site du club de ju-jitsu Eric Pariset : www.jujitsuericpariset.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.