Trois principes

Avec le ju-jitsu, nous avons la chance de posséder une discipline très complète sur le plan technique, mais sa grande richesse se situe dans les principes qui la régissent. Appliquer correctement et donc efficacement ces principes de base nécessite leur parfaite compréhension. S’agissant de mécanismes très naturels, il n’existe pas d’immenses difficultés à cela. Celui  de la non-opposition ou de non-résistance est le premier d’entre eux. S’opposer ou résister à une force supérieure à la sienne est stupide et ne peut conduire qu’à la défaite. Par exemple, effectuer juste un pas de côté permettra de sortir de l’axe de l’attaque et la conduira dans le vide. Le deuxième consiste à utiliser la force de l’adversaire. Cela s’appelle l’addition de forces. Un peu plus compliqué à réaliser, mais d’une efficacité sans contestation. Imaginons que vous soyez en possession d’une puissance de 30 et que votre agresseur représente 70, et bien, lorsqu’il vous pousse et que simultanément vous le tirez, nous arrivons à un total de 100 dans la même direction. Les techniques de sutémis (sacrifices) en sont les parfaites illustrations. Ensuite, il y a le principe « action-réaction ». Faire réagir un adversaire (ou un partenaire, à l’entraînement) en l’amenant à la faute. Exemple, si je pousse quelqu’un, il y a fort à parier qu’il réagisse en me repoussant. L’essentiel étant de ne pas se mettre soi-même en déséquilibre en voulant créer la réaction. Cela doit être très subtil ! D’autres principes existent, mais ceux décrits plus haut sont les trois plus importants. Ils permettent d’obtenir le déséquilibre indispensable à la parfaite exécution d’une riposte. Il va sans dire que l’on ne peut pas se passer de  rapidité de réaction et d’exécution. Il faut noter que dans le domaine du travail au sol, ces principes existent également, peut-être de façon moins flagrante. Par contre dans ce secteur, la rapidité s’avère moins indispensable. 
Enfin, ces préceptes  relèvent de l’intelligence et du bon sens, ils peuvent s’appliquer aussi dans les actes du quotidien. Ils participent à l’élaboration de ce que l’on appele « une école de vie ». 
Site du club de ju-jitsu Eric Pariset : www.jujitsuericpariset.com

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.