Un beau samedi

Au club, comme ailleurs, il y a des journées plus légères que d’autres. Le samedi est de celles-là. C’est la fin de semaine, l’ambiance y est différente. La plupart des contraintes professionnelles sont derrière et demain, c’est dimanche ! Un dimanche que l’on n’aime pas trop, paradoxalement, parce que demain…c’est lundi. Et puis il y a des samedis plus agréables que d’autres ! Ce fut le cas le 18 octobre. Un soleil digne d’une journée d’un mois d’août accompagnait ce premier jour des congés de la Toussaint. Tout le monde n’est pas scolarisé, mais il n’empêche, qu’on le veuille ou non, les vacances des enfants ont une incidence sur un bon nombre d’adultes ! Pour ceux qui n’ont pas la chance de pouvoir prendre quelques jours de repos, ils le ressentent dans un quotidien moins stressant, ne serait-ce que dans les transports en commun. Et puis beaucoup de secteurs ralentissent leur activité pendant cette période. Savoir si c’est bon pour l’économie est un autre problème. Pour revenir à ce samedi 18 octobre, l’ambiance qui y régnait était légère et les conversations entre parents venus chercher leurs enfants pour ce dernier cours avant les congés, abordaient de multiples sujets, la plupart sans trop importance, si ce n’est celle de communiquer agréablement en faisant le constat que finalement on a beaucoup de choses à se dire  et aussi pas mal de centres d’intérêts en commun. A midi, après le cours d’adultes qui à chaque fin de semaine regroupe un nombre importants de mordus, j’avais programmé un entraînement à l’attention des ceintures marron et noires. Je ne me faisais pas trop d’illusion quant à la participation. D’abord ce type de séance s’adresse à une catégorie forcement restreinte. Et puis c’était le début de congés et le soleil pouvait être un redoutable concurrent et donner des envies de balades ou de terrasses de bistrot. Ce fut donc une agréable surprise que celle de constater que le ju-jitsu occupe une place importante dans la vie de certains. Certes, tous n’étaient pas là ; il existe des événements familiaux incontournables, ou moins agréable : des blessures. Enfin, il y a ceux qui travaillent le samedi. Le plaisir de se retrouver entre passionnés et de pouvoir aborder des thèmes particuliers a contribué à la réussite  de cette séance. Il faut ajouter, pour l’enseignant que je suis, la satisfaction de constater les progrès réalisés par tous et de pouvoir fédérer autour d’une discipline, d’un enseignement et d’un lieu autant de personnes pour qui le ju-jitsu et le dojo sont, d’une certaine manière, inscrits dans leur vie ! Que ceux qui n’ont pas eu la possibilité d’être présents se rassurent, il y aura d’autres entraînements de ce genre dans un futur proche.

Site du club de ju-jitsu Eric Pariset : www.jujitsuericpariset.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.