Un week-end vosgien

dojo-mirecourtDépart le vendredi midi de Saint-Raphaël en direction des Vosges par un TGV direct, mais aux allures d’omnibus, dans la mesure où une petite dizaine de gares sont desservies avant d’attendre Neufchâteau à quelques kilomètres de Mirecourt où devait se dérouler ce « week-end ju-jitsu ».

Une arrivée pour l’heure du diner chez des élèves du « Dojo Mirecurtien » en compagnie de quelques ju-jitsukas allemands venus avec leur professeur. S’en est suivie une nuit réparatrice avant une matinée du samedi quelque peu touristique avec la visite d’une brasserie locale. Cela nous apprend, entre autres, qu’il est beaucoup plus long et beaucoup plus compliqué de faire de la bière que de la boire !

Rapide déjeuner avec un plat allemand, les « spaetzles » à base de pâtes, de fromage et d’oignon ! De quoi emmagasiner suffisamment d’énergie pour l’après midi.

Une première séance programmée de 13 h 30 à 16 h 00 qui a rassemblé une soixantaine de stagiaires et au cours de laquelle j’ai pu constater que l’intérêt pour la forme de ju-jitsu enseignée ne faiblissait pas. Les discussions d’après cours portaient essentiellement sur les regrets de ne pas voir cette méthode plus largement répandue, notamment qu’elle ne le soit pas au sein de la fédération « mère ». Des discussions au cours desquelles j’ai pu également faire le constat que la gentillesse et la convivialité existaient encore et qu’elles pouvaient créer de solides liens d’amitiés autour d’une passion commune.

Le soir, un diner rassemblait quelques stagiaires et les dirigeants du club. Ce repas ne pouvait pas se dérouler dans une meilleure ambiance. Il a été question de ju-jitsu, bien sûr, mais coté coulisses avec quelques anecdotes croustillantes. D’autres sujets ont été abordés, le Pinot d’Alsace, même avec modération, facilite le partage.

Le dimanche matin, après un solide petit déjeuner, le contenu technique de la séance complétait celui de la veille. Ce fut encore l’occasion d’éprouver un véritable plaisir en constatant d’une part, l’engouement autour de notre méthode et d’autre part la reconnaissance sincère et spontanée d’années de travail !

Comment ne pas remercier Pascale Pierrot-Cracco, la super-dynamique prof – 6e dan – du dojo Mirecurtien, pour l’organisation sans faille de ce week-end exceptionnel au cours duquel j’ai ressenti une chaleur humaine qui a été ma plus belle récompense. Je remercie aussi Hubert, président du club, mais aussi – et surtout – mari de Pascale. Je n’oublie pas l’équipe sans laquelle rien n’est possible, encore faut-il être capable de fédérer.

Il serait indélicat de ne pas mentionner Ralph Emberger le professeur de la délégation d’Outre-Rhin qui collabore régulièrement avec Mirecourt. Il nous a offert deux prestations de qualité, même si certaines différences existent. Quelqu’un a dit : « il faut que mille fleurs s’épanouissent » ! A noter la très sympathique visite du président du comité départemental FFJDA, faisant ainsi la preuve que l’ouverture d’esprit existe chez certains. Une initiative courtoise et constructive.

Le dimanche après midi, le retour s’est effectué à partir de la gare de Nancy, avec cette fois un passage par la capitale avant de reprendre la direction du sud-est.

Ainsi se termine une fin de semaine au cours de laquelle la satisfaction d’avoir pu donner tout ce que l’on pouvait, l’emporte très largement sur une fatigue somme toute assez concevable, surtout lorsque la reconnaissance n’est pas absente.

Voilà, en quelques lignes, résumées, deux journées qui laisseront de beaux souvenirs.

Rendez-vous prochainement pour d’autres aventures. Le 27 à Carqueiranne dans le Var et le 11 décembre à Niort dans les Deux-Sévres.

Renseignements : eric@pariset.net 06 14 60 18 25

Site ju-jitsu Eric Pariset : www.jujitsuericpariset.com

Commentaires

  • Dommage que vous ne m’ayez pas pris comme Uke même avec mes 100 kg et mon beau Jujitsuki bleu !! j’étais venu pour cela aussi !!! rires………Très bon échange ! j’ai apprécié particulièrement les méthodes d’entrainement Atemi-waza…
    Fred Cauvy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.