Une nouvelle année

img_0633Je voulais remercier tous ceux qui ont réagi de façon très sympathique aux vœux que j’ai postés sur Facebook à l’occasion de la nouvelle année. Comme tout le monde n’est pas sur ce réseau social, je souhaite une très belle année à ceux que je n’ai pu joindre.

Au-delà d’une formule de politesse qui peut paraitre par trop conventionnelle à certains, les vœux sont une tradition. Comment ne pas la respecter lorsqu’on appartient au monde des arts martiaux ? Ne pas s’y conformer serait une sorte de crime de « lèse-majesté ».

Que pouvons-nous – justement – souhaiter de spécifique aux pratiquants d’arts martiaux ? Une bonne santé, comme à tout être humain. Celle-ci offrant tout bonnement la possibilité de s’entraîner. On peut insister sur le fait qu’une pratique régulière contribue à la réalisation de ce souhait. A la condition (et là, les habitués de ce blog voient où je veux en venir) que cette pratique soit adaptée. Adaptée à l’âge, aux différentes conditions physiques, à l’activité professionnelle et à ses obligations, etc.

Certes le risque zéro n’existe pas et une discipline de combat expose à davantage de risques que les dimanches sur le canapé, télécommande à la main. Mais avec des contenus techniques accidentogènes, des ambiances par trop violentes ou encore des pratiques mal encadrées ou pas encadrées du tout, la probabilité de traumatismes augmente.

Tout simplement et pour conclure, je souhaite à tous les budokas (et futurs) une pratique la plus régulière et la plus pérenne possible, pour se maintenir en forme, pour avoir la plaisir de toujours découvrir, de progresser et celui (sans doute le plus important) de transmettre.

Bonne année et bonne santé à tous.

Site ju-jitsu Eric Pariset : www.jujitsuericpariset.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.