Une parution

sans-titreLa parution d’un livre est toujours un moment important pour celui qui l’a écrit. Certes, me concernant, il ne s’agit que d’un livre technique, bien que celui-là comporte une seconde partie composée uniquement de texte, mais quand même ! Il y a d’abord la satisfaction du travail accompli, d’un aboutissement, de quelque chose de concret, de réalisé. Quel que soit le sujet c’est un peu de soi que l’on propose. Et puis, et surtout, il y a l’espoir d’être utile, si tel est le cas, ce n’est pas la moindre des récompenses. Le livre qui sort cette semaine est un peu différent des autres puisqu’il est composé de deux parties. Une première avec un nouvel enchaînement de quinze techniques consacré à deux secteurs incontournables du ju-jitsu, à savoir le travail des coups (atemi-waza) et celui des contrôles (katame-waza.) Ensuite, une deuxième partie uniquement composée de texte, mais en rapport avec notre art, puisqu’il s’agit des billets postés sur mon blog au cours de l’année passée. Pour présenter ce livre et à l’occasion de l’article de ce jour, vous trouverez ci-dessous la première page de cette nouvelle parution qui, je l’espère, sera utile aux pratiquants de ju-jitsu et pourquoi pas aux autres budokas (et futurs).

(Extrait de « Atemi-waza et katame-waza. 2015, une année de blog »)

Le ju-jitsu, art martial ancestral élaboré par les fameux samouraïs, a su traverser les siècles. Il est aujourd’hui pratiqué sur toute la planète par des millions d’élèves. Il est aussi une méthode de self-défense d’une efficacité redoutable. À l’origine, les fameux guerriers japonais avaient mis au point une véritable « science du combat » permettant, lorsqu’ils se trouvaient désarmés ? privés de leur sabre ?, de continuer à faire face à un adversaire armé ou non. Au fil des années, les techniques ont évolué, certaines écoles ont choisi de favoriser tel ou tel domaine, au risque de dénaturer quelque peu l’art. Avec la méthode atemi-ju-jitsu, nous continuons à proposer l’étude de toutes les facettes de la discipline. À savoir le travail des coups (l’atemi-waza), le travail des projections (le nage-waza) et celui des contrôles (le katame-waza). Mais aussi les principes fondamentaux. Les trois composantes du ju-jitsu permettent de se perfectionner autant dans le travail à distance que dans celui du corps à corps. Par l’intermédiaire de cette parution, j’ai choisi de mettre en avant, sous la forme d’un enchaînement, l’atemi-waza et le katame-waza. L’objectif est double : se perfectionner dans ces deux aspects et dans leur liaison. Le jujitsu tient son efficacité dans la capacité à maîtriser, d’une part chaque famille qui le compose et d’autre part leurs liaisons dans une parfaite fluidité. Dans la seconde partie de ce livre, j’ai le plaisir de vous proposer « 2015, une année de blog». En plus de pratiquer, de démontrer, d’enseigner le ju-jitsu, je propose chaque semaine, depuis quelques saisons, un billet d’humeur sur mon blog. Actualité, coups de cœur ou de griffe, sujets techniques, histoires, anecdotes, etc. Les arts martiaux et le jujitsu, de par leur histoire et leur composition, offrent de multiples aspects et méritent de ne pas être traités simplement sur le seul plan technique. Et puis, les sujets abordés offrent parfois l’occasion de se divertir. Les réactions qui font suite à la parution de ces articles aux multiples sujets m’encouragent à continuer à alimenter très régulièrement ce blog. (ericpariset.com)

Site ju-jitsu d’Eric Pariset : www.jujitsuericpariset.com

Commentaires

  • Bonsoir M.Pariset , encore une fois merci pour ce nouvel article , à chaque nouvelle parution je lit et apprécie vos sujets quel qu’il soit .
    J’ai hâte de lire votre livre! J’espère juste pouvoir le trouver facilement en Belgique . La première page donne déjà envie de lire la suivante et je suis certain que tous les pratiquants passionné que nous sommes trouverons notre bonheur dans ce livre . Vraiment MERCI à vous et continuer de nous passionnés comme vous le faite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.