Parents et ceintures

A l’approche des congés scolaires de février, avant lesquels les premiers passages de ceinture de la saison pour les enfants vont avoir lieu, je suis une nouvelle fois amusé de constater que ce sont les parents les premiers à s’en inquiéter. En ce moment, les questions tournent essentiellement autour de ce sujet. Curieusement, les enfants eux-mêmes semblent beaucoup moins sensibles à ce qu’ils ressentent peut-être comme une pression supplémentaire. Ils ne sont pas complètement détachés de ce système, loin s’en faut ; ils sont très fiers d’arborer une nouvelle ceinture plus foncée, mais finalement une certaine relativité les habite. Ils ressentent peut-être le besoin de laisser les challenges à  l’école et souhaitent tout simplement se diversifier et s’amuser. Réaction on ne peut plus saine, d’ailleurs. Ceci étant, on ne peut en vouloir aux parents d’être rassurés quant aux progrès de leurs enfants et d’être fiers de leurs exploits. Je ne peux qu’inviter les personnes intéressées par ces fameux grades à retrouver un article que j’avais consacré au sujet le 21 novembre dernier sur ce blog. Je rappellerai que chez nous, l’obtention des ceintures est basée sur un ensemble de critères tels que l’assiduité, le comportement général au sein du dojo, les progrès en habileté et bien sûr  la connaissance globale des grandes techniques. En résumé, il s’agit davantage d’un contrôle continu que d’un examen couperet.

Site du club de ju-jitsu Eric Pariset : www.jujitsuericpariset.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.