Un week-end en ju-jitsu

sans-titre (7)Samedi et dimanche derniers, à l’initiative de l’Ecole atémi-ju-jitsu, se tenait à Monts en Touraine un grand rassemblement autour du ju-jitsu. Des pratiquants issus des clubs affiliés à l’EAJJ se sont retrouvés deux jours durant. Personnellement, ce fut un plaisir de pouvoir assurer mon rôle de directeur technique.

Ces deux jours ont été d’une intensité importante. En plus du stage qui fut le point fort, il y a eu une réunion de la commission technique, l’assemblée générale annuelle et un passage de grades. Cette forte activité, le nombre important de stagiaires, le travail constructif de la commission technique, le très bon niveau constaté lors des prestations qui conduisent aux grades supérieurs, et ? fait non négligeable – l’excellente ambiance qui régnait, sont autant de signes de l’excellente santé de notre association qui défend avec ardeur une forme de travail précieuse.

A noter que la fédération qui nous «?chapote?» (la Fédération européenne de karaté et d’arts martiaux traditionnels) nous avait délégué deux membres de son comité directeur, en tant qu’observateurs. Je crois qu’ils ont été impressionnés favorablement.

Parmi le travail effectué par la commission technique, il y a eu l’harmonisation de notre goshin-jitsu et la définition précise de ce que nous attendions des candidats aux grades lors de la présentation de ce kata, il en a été de même pour nos 16 techniques.

Tout ce qui s’est déroulé durant ces deux journées est important, mais j’insisterai sur le message qui a été adressé aux professeurs. Ce sont eux qui sont chargés de la transmission. C’est d’ailleurs le rôle premier d’une association comme l’EAJJ que de former ceux qui ensuite assureront l’enseignement auprès des élèves. Cela n’empêche pas les rassemblements comme ceux de ces deux journées. Dans ces occasions, en plus du travail effectué, la manifestation du plaisir de côtoyer des pratiquants venus d’horizons divers est évidente. Ce sont là de grands moments d’échanges.

A bientôt sur d’autres tatamis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.